L’aumônerie musulmane dans les prisons fribourgeoises

Rapport d’activité 2017

Durant l’année écoulée, nous avons opté pour le maintien des objectifs fixés préalablement durant l’année précédente et la préservation du même concept avec une adaptation, certes nécessaire, mais sans aucune modification significative de la démarche entreprise depuis 2015 :

  1. Maintenir une fréquence continue des visites en faveur des détenus de confession musulmane afin de répondre à leur besoin grandissant sur le plan spirituel.
  2. Apporter un certain équilibre spirituel aux détenus dans le milieu carcéral.
  3. Éviter toute sorte de tension entre détenus et personnel lorsqu’il s’agit d’aborder des questions en lien avec la pratique de la religion dans un milieu carcéral.
  4. Favoriser une intégration constructive des détenus de confession musulmane, en mettant l’accent sur l’importance des valeurs communes.
  5. Prévenir et anticiper les dérapages et la radicalisation.

Le travail de proximité que nous avons entrepris auprès des détenus est d’une importance primordiale, ceci nous a permis de faire un travail d’accompagnement, de prévention, d’orientation, ainsi que de guidance spirituelle. Il s’agit d’une plus-value qui profite à l’ensemble des acteurs au sein des établissements de Bellechasse.  Nous soulignons le soutien continu de la direction ainsi que l’ensemble des collaborateurs à notre action.

En plus du travail de proximité auprès des détenus, nous avons pu mettre en place cette année, des rencontres formelles avec le personnel de l’établissement afin d’expliquer notre approche et concept. Nous avons également pu donner des réponses concrètes aux différentes questions et problèmes que les collaborateurs affrontent lorsqu’il s’agit de répondre à des demandes parfois incessantes de certains détenus en lien avec la pratique de leur foi.

Il s’agit d’une expérience intéressante qui nous a permis de dépasser nos appréhensions et préjugés, et de répondre d’une manière efficace aux besoins du personnel travaillant quotidiennement avec les détenus. Parallèlement, l’accompagnement et le soutien des collaborateurs en formation étaient appréciés ; à titre d’exemple, nous avons pu répondre directement aux questions d’un collaborateur effectuant un travail de recherche sur « automutilation dans les prisons ».

Concernant la fréquentation des détenus 
Des prières sont organisées dans deux secteurs distincts tous les vendredis de 12h30 à 13h pour les détenus du BC et Pavillon et de 13h10 à 13h40 en alternance pour les détenus des EAP et la Sapinière. Il est a relevé que le nombre des personnes qui fréquentent les moments de la prière de vendredi est très variable et on ne peut l’expliquer par la simple motivation ou l’influence des uns sur les autres. D’une manière globale nous pouvons parler d’une fréquentation moyenne qui varie entre 10 et 15 personnes par semaine.

En ce qui concerne les entretiens des mardis soir (organisé entre 18h15 et 19h15), là aussi, c’est très variable. Il est à noter que le cadre des rencontres est fixé préalablement : quatre détenus ont la possibilité de s’entretenir avec l’aumônier musulman pendant 15 minutes, à condition qu’ils s’inscrivent à l’avance.

Conclusions
D’une manière générale, nous estimons que le travail mené au profit des détenus de confession musulmane est satisfaisant. Ce travail de proximité nous a permis, comme nous l’avons cité préalablement, de faire un travail de fond, basé sur la confiance et orienté vers la prévention.  Nonobstant, nous déplorons le manque de constance du suivi surtout envers des personnes qui parfois sont profondément déstabilisées et présentent un risque non négligeable en termes de dérapage.  Ce constat devrait influencer directement nos réflexions autour de la question du suivi des détenus potentiellement à risque et nous pousser par conséquent à modifier éventuellement notre action en termes de fréquence, type de suivi « ciblé », afin d’atteindre des objectifs mesurables.  Nous tenons à remercier particulièrement la direction ainsi que les collaboratrices et collaborateurs des Etablissements de Bellechasse pour leur professionnalisme et la confiance qu’ils nous accordent.

 

Imam de Bellechasse
Mohamed Ali Batbout

 

Rapport d’activité 2016